Séparation entre Renault et Frédéric Vasseur

Publié le par Matthieu Piccon

L'association entre Frédéric Vasseur et Renault n'aura duré qu'une petite année puisque les deux parties ont décidé de se quitter avec effet immédiat.

Pour son retour en tant qu'écurie constructeur, Renault avait fait le choix d'une nouvelle organisation, avec la venue de Frédéric Vasseur.

Le Français avait prouvé sa capacité à gagner avec son équipe ART Grand Prix, qui a trusté les titres en Formule 3, GP3 et GP2. Il est également à l'origine de Spark, qui a fourni les premières Formule E.

Mais l'arrivée d'un homme au caractère si trempé dans le monde si feutré d'une équipe d'un constructeur mondial a pu provoqué quelques frottements. Ainsi pendant l'été, on put constater que Cyril Abiteboul, pourtant directeur général, était quasiment invisible sur les différents Grand Prix, au point de mener à des interrogations sur l'avenir de celui qui avait occupé le poste de directeur de Caterham jusqu'à la fin de cette équipe.

Finalement, il semblerait que ce soit bien lui qui ait remporté la lutte de pouvoirs interne et que c'est Frédéric Vasseur qui a été poussé vers la sortie. L'équipe en a fait l'annonce dans un communiqué sybillin : "Au terme d'une première saison de lancement et de construction de son écurie de Formule 1, Renault Sport Racing et Frédéric Vasseur ont décidé d'un commun accord de mettre fin à leur collaboration à compter de ce jour."

Dans une interview accordée à Motorsport.com, Frédéric Vasseur a ainsi confirmé qu'il n'était pas en ligne avec le reste de la hiérarchie de l'équipe, ce qui nuisait à la performance : "Il y avait trop de différences dans le management de l'équipe. C'est donc logique que je m'en aille. Si vous voulez être performant en F1, vous avez besoin de n'avoir qu'un seul leader dans l'équipe et une seule direction. Si vous avez deux visions différentes, cela ralentit l'équipe."

Alors que l'équipe s'est attaché les services de Nico Hülkenberg, elle se dirige donc vers une seconde année de transition avec un changement de direction à quelques semaines seulement des premiers essais privés.

Renault a ainsi fait savoir que les objectifs mais aussi les moyens de cette seconde saison ne seraient dévoilés qu'à l'occasion du lancement de sa monoplace 2017, annoncée pour le 21 février prochain.

L'entente n'était plus cordiale entre Cyril Abiteboul et Frédéric Vasseur

L'entente n'était plus cordiale entre Cyril Abiteboul et Frédéric Vasseur

Commenter cet article