Red Bull donne ses conseils pour F1 2017

Publié le par Matthieu Piccon

Red Bull a profité de la trêve hivernale pour donner ses conseils pour le développement du prochain jeu vidéo F1 2017, développé par Codemasters. Signe que l'e-sport prend une ampleur de plus en plus importante.

Depuis plusieurs années, Red Bull est devenue bien plus qu'une marque de boissons énergétiques et dispose désormais d'une société de production de contenus audiovisuels dédiés, ce qui lui permet de mettre en avant les sportifs dont elle est le sponsor principal.

Sur son site Internet principal, il y a ainsi des parties dédiées à son engagement en sports automobiles, que ce soit en F1, WRC ou MotoGP, mais également une partie tout aussi importante dédiée aux jeux vidéos et une autre dédiées aux e-sports.

C'est dans ce contexte que la marque a publié sa liste de courses adressée à Codemasters, le détenteur de la licence de jeu vidéo dédié à la F1 afin de mettre en avant les améliorations nécessaires à ses yeux pour la version 2017 du jeu.

Si certaines modifications concernent avant tout le fonctionnement du jeu, que ce soit une meilleure intelligence artificielle pour que le comportement des concurrents gérés par la machine se rapproche de ceux d'humains ou de meilleurs commentaires, d'autres s'attaquent à des notions beaucoup plus impactantes pour l'avenir des jeux vidéos.

Ainsi Red Bull demande que le jeu puisse être utilisable avec un casque de Réalité Virtuelle afin de renforcer encore l'immersion des joueurs, pour se mettre véritablement dans la peau des pilotes. De plus, il est jugé nécessaire d'avoir des possibilités de jeu en ligne encore plus développé qu'à l'heure actuelle.

Une réflexion à ce niveau par un acteur majeur de la scène des sports automobiles est ainsi très intéressante. D'autant plus que de manière synchronisée, Franz Tost, le directeur de Toro Rosso, a estimé dans Autosport qu'il faudrait envisager d'avoir des e-courses le dimanche matin des Grand Prix afin d'attirer les jeunes générations : "Nous devons attiser l'intérêt des jeunes, par exemple avec des e-jeux. Pourquoi pas avoir une e-course le dimanche matin avec une grande distribution où les gens partout dans le monde peuvent être impliqués afin d'augmenter leur intérêt ?"

Ces remarques arrivent alors que la Formule E a mené une expérimentation inédite au début du mois à Las Vegas, avec une e-course opposant les 20 pilotes de la discipline face aux meilleurs e-joueurs, pour un jackpot total d'un millions de dollars et 200 000 dollars pour le vainqueur.

On peut également se rappeler que sur chaque Grand Prix est désormais installée la F1 Game Zone, où précisément les fans peuvent venir exercer leurs talents derrière le volant et l'écran. Les pilotes de GP2 et GP3 y font ainsi des apparitions régulières.

Voilà des signes que l'environnement médiatique est en train d'évoluer et que les différents sports et organisations tâtonnent pour trouver la formule magique qui générera intérêt des fans et donc dividendes financiers pour le sport.

La Formule E a mis un premier pas dans l'e-sport avec la course qui s'est déroulée à Las Vegas

La Formule E a mis un premier pas dans l'e-sport avec la course qui s'est déroulée à Las Vegas

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article