La FIA officialise un calendrier à 20 courses

Publié le par Matthieu Piccon

A l'occasion de son Conseil Mondial, la FIA a officialisé le calendrier pour la saison 2017. Il compte 20 courses, avec le changement de plusieurs dates de Grand Prix.

Il y a aura donc eu plusieurs modifications par rapport à la première monture du calendrier qui avait été diffusé. La principale est la disparition du Grand Prix d'Allemagne, pour la seconde fois en trois ans. La raison est que la FOM a signé un accord d'alternance entre Hockenheim et le Nürburgring. C'est pourquoi l'épreuve a bien eu lieu cette année sur le premier cité.

Par contre, les finances du second sont au plus mal et les propriétaires ne veulent plus éponger les dettes qu'engendrent l'accueil d'une course de F1. De même, les organisateurs à Hockenheim souhaitent limiter leurs pertes à une année sur deux et n'ont pas donc pas souhaité organiser une course deux ans de suite. On se retrouve donc dans la situation ubuesque d'avoir un pilote allemand champion du monde dans une équipe allemande championne du monde qui ne dispose pas de son épreuve nationale...

La libération d'une place, notamment en Europe a donc conduit à un remaniement des autres épreuves sur le Vieux Continent. Ainsi il a été décidé de retarder d'une semaine la course tenue dans les rues de Bakou, qui devient le Grand Prix d'Azerbadijan en lieu et place d'Europe. Ce changement présente un double avantage.

Le premier est qu'il permet d'éviter le back-to-back Canada-Azerbaidjan, qui était un cauchemar logistique et physiologique pour l'ensemble des membres du Formula One Circus. Le second est que cela évite de tenir une course de F1 le même week-end que celui des 24 heures du Mans. On verra si certains pilotes tenteront d'imiter Nico Hülkenberg en 2015.

On peut également noter que l'épreuve en Italie aura bien lieu à Monza pour plusieurs années car l'Automobile Club de Milan a fini par signer son contrat final avec Bernie Ecclestone, après les grandes déclarations faites lors du week-end italien.

Si Singapour et Malaisie sont toujours séparées de deux semaines, Austin et Mexico sont toujours en back-to-back, ce qui permet de maximiser l'audience et la notoriété de la F1 en Amérique du Nord.

26 mars

Melbourne

Australie

9 avril

Shanghai

Chine

16 avril

Bahreïn

Bahreïn

30 avril

Sotchi

Russie

14 mai

Barcelone

Espagne

28 mai

Monte-Carlo

Monaco

11 juin

Montréal

Canada

25 juin

Bakou

Azerbaïdjan

9 juillet

Spielberg

Autriche

16 juillet

Silverstone

Royaume-Uni

30 juillet

Budapest

Hongrie

27 août

Spa-Francorchamps

Belgique

3 septembre

Monza

Italie

17 septembre

Singapour

Singapour

1er octobre

Sepang

Malaisie

8 octobre

Suzuka

Japon

22 octobre

Austin

Etats-Unis

29 octobre

Mexico

Mexique

12 novembre

Saõ Paulo

Brésil

26 novembre

Abu Dhabi

Emirats arabes unis

Monza a sécurisé sa place en F1

Monza a sécurisé sa place en F1

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article