Plongée au coeur du siège-usine de Sparco

Publié le par Matthieu Piccon

Si Sparco est une marque mondiale, elle n'en reste pas moins fièrement italienne. Nous sommes ainsi allés visiter le siège et la principale usine de la marque, située à Volpiano, dans la banlieue de Turin.

Silverstone est le coeur de la Motorsport Valley en Angleterre. En Italie, Monza est le lieu de concentration essentiel pour les marques italiennes présentes dans les sports automobiles. Ainsi le circuit italien n'est qu'à une dizaine de kilomètres du siège de Magneti Marelli, Sparco n'est qu'à une heure et demi de route tandis que la fameuse ville de Maranello est à peine éloignée de deux cents kilomètres.

Dans la foulée du Grand Prix d'Italie, nous avons donc pris la route vers l'ouest en direction de Turin pour partir à la découverte du siège-usine de la marque, qui nous a ouvert grandes ses portes pour une visite exclusive.

Ce grand bâtiment permet à la marque de proposer un modèle 100% intégré. En effet, dès l'entrée, se situe un large showroom, qui offre à la vente une large sélection de produits grand public de la marque. Celle-ci s'est ainsi largement diversifiée ces dernières années. On y retrouve ainsi les traditionnelles chaussures réalisées en collaboration avec Puma, des combinaisons mais également des sièges de voiture pour enfants, en passant par des chaussures de protection utilisées dans le BTP.

Le showroom et l'usine de Sparco sont dans le même bâtimentLe showroom et l'usine de Sparco sont dans le même bâtiment

Le showroom et l'usine de Sparco sont dans le même bâtiment

Mais derrière se situe une large une usine, où sont assemblés tous les produits personnalisés de la marque (les produits génériques sont quant à eux produits dans une usine en Tunisie en raisons de la différence du coût du travail). Pour les pilotes et équipes professionnelles ou amateurs, il est ainsi possible de faire réaliser des produits 100% personnalisés.

Pour ce faire, Sparco dispose de son propre bureau de design, qui permet de répondre aux demandes de ses clients. Une fois la décision prise, le dessin n'a plus qu'à franchir la porte du bureau pour être confié directement aux ouvriers et ouvrières qui assemblent ensuite l'ensemble des produits dans un procédé très artisanal.

Une telle proximité entre les différents services permet ainsi une réactivité très importante, comme nous l'explique Simona Signorotto la responsable de la communication de l'entreprise : "Entre le design et l'expédition, nous sommes capables de répondre en 48 heures." Cela s'avère particulièrement utile quand une équipe décide de changer de pilotes en cours de saison, comme l'a fait Manor (une équipe partenaire de Sparco) avant le Grand Prix de Belgique.

L'entreprise investit également dans la recherche de nouvelles solutions qui permet de répondre à l'inquiétude numéro 1 des pilotes et équipes : le poids des combinaisons. Dans un sport où chaque gramme compte, toutes les pertes de poids sont les bienvenues. Ainsi en dix ans, la combinaison portée par les pilotes McLaren a été divisée par deux, en passant de 1,3 kilogramme à 600g.

Mais il ne faut pas non plus oublier l'importance de ces équipements pour la sécurité du pilote. Il suffit de voir l'état de la combinaison de Charles Espenlaub à la suite de l'explosion de sa voiture en 2009 pour s'en convaincre. Ainsi les protections fabriquées par Sparco ont été en mesure de résister pendant 20 secondes au brasier alors que la réglementation de la FIA n'impose qu'une durée de 11 secondes dans sa réglementation.

Un ouvrier réalise en général l'intégralité d'un siègeUn ouvrier réalise en général l'intégralité d'un siège

Un ouvrier réalise en général l'intégralité d'un siège

Néanmoins, si les sports automobiles représentent toujours 40% du chiffre d'affaires de l'entreprise, c'est un domaine qui est désormais arrivé à maturité. Par contre, Marco Falaguerra, son responsable marketing, nous détaille quelle activité porte la croissance du groupe : "Notre division pour les véhicules de série est progression année après année."

Les prestations proposées aux constructeurs concernent alors deux catégories bien précises, à savoir les sièges et les pièces en carbone, dont l'entreprise s'est faite une spécialité. Ainsi c'est elle qui a été sélectionné par Bugatti pour la toute nouvelle Chiron. Les équipes des deux entreprises se sont ainsi associées pour concevoir ensemble cet élément essentiel d'une supercar de luxe, au profil plus Grand Tourisme que sportive radicale.

Devant le niveau d'exigence qu'impose le super luxe, seules deux ou trois personnes dans l'usine sont capables de produire les quelques sièges qui iront occuper les 500 exemplaires prévus par la marque. Les pièces de carbone de ce siège sont ainsi produites dans l'usine possédée par Sparco, située à seulement quelques kilomètres de Volpiano.

Si ce niveau d'exigence et d'intégration atteint des sommets, Sparco est également en mesure de répondre à des voitures moins exclusives. Ainsi elle est également en charge de la fabrication de la Lotus Evora ou de la nouvelle Ford GT. Si la marque se spécialise sur ces modèles de niche à l'échelle de l'industrie automobile, c'est qu'elle assume ses petits volumes et en fait sa spécialisation. Aller sur des modèles plus génériques nécessiterait de lourds investissements et serait alors en rupture avec son modèle actuel.

De notre envoyé spécial à Volpiano

Sparco dispose d'un processus intégré, de la conception à la vente, sur le même lieu

Sparco dispose d'un processus intégré, de la conception à la vente, sur le même lieu

Publié dans Sparco, Sponsors, Exclusivité

Commenter cet article