Haas peut faire mieux que 8ème au championnat

Publié le par Matthieu Piccon

Si Haas est parvenue à marquer des gros points dès sa première course en F1, Gunther Steiner estime que l'équipe peut faire mieux que sa huitième place actuelle au championnat.

Le Grand Prix de Belgique revet une saveur particulière pour Haas. En effet, c'est dans le Plat Pays que se situe le siège européen d'Haas Automation, qui compte 40 employés auxquels il faut ajouter les 560 employés des Haas Factory Outlets.

L'occasion de faire venir près de 200 invités, employés et clients de la marque, pendant le week-end, comme nous l'a confié en exclusivité Gunther Steiner, le directeur de l'équipe : "Généralement, les clients d'Haas Automation sont très enthousiastes pour la compétition automobile car ils travaillent dans les machines-outils. Ils sont donc sensibles à la mécanique et à ce que nous faisons."

On comprend ainsi la stratégie mise en place par Gene Haas avec son équipe, qui a pour objectif de promouvoir sa marque : "C'est exactement ce que Gene veut faire. Ses machines sont bonnes, tout fonctionne bien. Mais en Europe, ce qui manque, c'est la connaissance de la marque. En dehors des Etats-Unis, ils ne sont pas au niveau qu'ils ont aux Etats-Unis, où ils ont plus de 50% de part de marché. Avec la F1, vous avez non seulement la connaissance de la marque mais également des émotions. Pour un potentiel client, lorsque vous avez deux entreprises différentes et l'une est en F1 et vous pouvez en faire partie, le choix est facile."

D'autant plus que les résultats sont là, avec une belle huitième place au championnat Constructeurs. Néanmoins, un compétiteur comme lui ne peut se satisfaire du status quo et vise plus haut : "Pour être honnête, je serais plus heureux si nous étions septièmes car c'est possible. Je pense que nous valons mieux que huitième. Mais le milieu du peloton est tellement serré. Nous sommes déjà contents d'être devant des équipes établies comme Sauber ou Renault. Donc de manière générale, nous pouvons être assez satisfaits, même si tout le monde espère toujours plus." Avant le week-end belge, la formation américaine a un retard de 14 points sur McLaren et 17 sur Toro Rosso.

Il ne faut pas non plus oublier que Haas est encore une jeune équipe, qui a en plus la contrainte d'avoir des employés dans trois pays différents : 60 personnes sont en Italie, 70 en Grande-Bretagne et une quarantaine aux Etats-Unis. Etre une toute nouvelle équipe peut ainsi représenter une belle opportunité pour certaines personnes mais également un risque pour d'autres, ce qui peut compliquer les campagnes de recrutement : "En fait, c'était très étrange. C'était à la fois facile et impossible. Les gens étaient catégoriques : soit ils voulaient le challenge, soit ils refusaient tout de suite de travailler pour nous et préféraient rester dans de plus grosses équipes. Le plus dur était donc de contacter les personnes. Une fois que c'était fait, les discussions allaient vite."

Evidemment, parmi les employés les plus visibles, on retrouve les pilotes. Le dirigeant de l'équipe s'estime ainsi pleinement satisfait d'avoir porté son choix sur Romain Grosjean et Esteban Gutierrez : "Nous sommes pleinement satisfaits de nos pilotes. Ils travaillent bien ensemble et avec l'équipe."

Si l'objectif initial quant au choix de pneumatiques pour l'an prochain était de les anoncer à Monza, il semblerait que cette échéance sera quelque peu repoussée, d'autant plus que rien ne presse : "Nous ne sommes pas pressés. Nous sommes dans une bonne position. Ce n'est pas comme si on avait un gars qui détruisait la voiture tous les week-ends. Nous devons donc simplement discuter avec eux, voir ce qu'on peut faire de mieux et ensuite prendre notre décision."

De notre envoyé spécial à Spa-Francorchamps

Gunther Steiner vise encore plus tôt au championnat

Gunther Steiner vise encore plus tôt au championnat

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article