Esteban Ocon est prêt pour ses grands débuts en F1 à Spa-Francorchamps

Publié le par Matthieu Piccon

A 19 ans, Esteban Ocon va disputer son premier Grand Prix de F1, au sein de Manor. Il estime avoir toutes les cartes en main pour réussir ses débuts.

Débuter sa carrière en F1 sur un circuit comme Spa-Francorchamps ne peut que conduire à faire des parallèles avec un autre pilote qui a fait ses débuts ici, un certain Michael Schumacher en 1991.

La comparaison est d'autant plus poignante avec Esteban Ocon que le septuple champion du monde était l'idole du jeune Français. Celui-ci a ainsi adopté depuis ses débuts le code couleur du Baron Rouge pour son propre casque : "Michael était mon idole quand j'étais jeune. C'est un immense champion. Si je peux n'avoir que la moitié de sa carrière, je serai déjà très heureux."

De même, il ne se rajoute pas de pression supplémentaire en intégrant la même équipe que Pascal Wehrlein, un autre protégé de Mercedes. Si la comparaison entre les deux hommes est inévitable, Esteban Ocon sait qu'il doit beaucoup travailler pour se mettre au niveau de son nouveau coéquipier : "Pascal est un très bon pilote. Il connait très bien l'équipe, il est ici depuis le début de l'année. Mais je veux clairement être au niveau rapidement car je n'ai pas pour ambition de rester tout à l'arrière."

Le natif d'Evreux indique ainsi que sa référence en F1 n'est ainsi pas son coéquipier mais Max Verstappen, qu'il avait nettement dominé lors de leur saison de Formule 3 : "Je sais que je l'ai déjà battu. Ce n'est pas l'adversaire le plus dur que j'ai eu mais il a très bien réussi ses débuts en F1. Donc ça ne peut qu'être une référence pour moi."

Lorsqu'on l'interroge sur le pilote qu'il juge le plus coriace à battre qu'il a dû affronter, il cite ainsi un autre pilote de F1 : "Daniil Kvyat ! C'était mon coéquipier lors de ma première séance en monoplace et il avait très impressionnant (champion en Formule Renault 2.0 ALPS et vice-champion en FR 2.0 Eurocup)." Quand on connait le passif entre les deux hommes qui se sont échangés leurs baquets de F1 depuis le Grand Prix d'Espagne, le parallèle ne manque pas de piquant.

Le champion GP3 en titre a ainsi mis à profit la pause estivale pour peaufiner sa préparation : "Je n'ai pris qu'une petite semaine de vacances. Mais je suis allé deux fois à l'usine pour être avec l'équipe. Pour le reste, j'ai gardé ma routine habituelle de préparation car ça m'a toujours réussi dans le passé."

S'il s'est déplacé en Angleterre, c'est qu'il est primordial pour lui de trouver une bonne position dans son baquet, d'autant plus qu'il est très grand par rapport à ses concurrents. Si dans le passé, il lui est arrivé de ne pas réussir des essais d'extraction de la FIA à cause de sa taille, il est parvenu à trouver une bonne position dans sa Manor : "Je suis très à l'aise. Je suis prêt."

Il ne lui reste donc plus qu'à traduire en piste cet optimisme.

De notre envoyé à Spa-Francorchamps

Esteban Ocon se sent à l'aise dans son nouveau baquet

Esteban Ocon se sent à l'aise dans son nouveau baquet

Commenter cet article