La confirmation de Carlos Sainz ne change rien pour Pierre Gasly

Publié le par Matthieu Piccon

La confirmation de Carlos Sainz chez Toro Rosso pour 2017 signifie qu'il n'y a donc plus qu'une seule place disponible au sein du giron Red Bull. Mais cela reste l'objectif du Français Pierre Gasly.

Lorsqu'il a été annoncé que Pierre Gasly passerait chez Prema pour sa seconde saison en GP2, son objectif était clairement de viser le titre afin de se positionner au mieux pour viser un baquet de titulaire chez Red Bull ou Toro Rosso en 2017.

Depuis la boisson énergétique a décidé de revoir son line-up entre ses deux équipes, puis de confirmer Carlos Sainz dans ses fonctions : "C'est sûr que c'est là que je veux être en 2017. Mais après je sais que ce sont mes performances de cette année qui vont décider oui ou non. Je préfère donc me concentrer sur ce que je fais ici avec mon équipe."

Le jeune Français sait donc que c'est ses propres performances en piste qui feront la différence à l'heure des choix pour Helmut Marko. Or il n'a pas vécu un début de saison idéal, avec quelques opportunités manquées d'enfin remporter sa première victoire dans la catégorie : "Avec tous les points manqués, comme à Monaco, en première course à Bakou ou encore ici en Autriche, trop penser à mon classement actuel me donnerait plus de frustration qu'autre chose. Pour l'instant, je préfère donc me concentrer course par course et on fera les comptes à la fin. Ca reste clairement mon objectif n°1."

L'une des difficultés à laquelle il doit faire face est la gestion des pneumatiques Pirelli, qui ont une durée de vie limitée : "En GP2, la gestion des pneumatiques compte beaucoup et en course, c'est ce qui fait toute la différence. Moi, ce n'est pas mon fort. J'ai tendance à les user et enfin de courses, je me retrouve en difficultés. A ce niveau-là, chaque détail fait la différence car on est tous bons et on sait tous aller vite. Mais c'est une question de temps."

Cette saison, il s'adapte également à une nouvelle culture puisqu'il est passé au sein de l'équipe italienne Prema après une saison chez les Français de Dams : "C'est sûr que ce n'est pas la même méthode de travail, même s'il y a des similarités. Pour les Italiens, les sports automobiles, c'est tout pour eux, ils sont comme des fous. Ca ressent du premier au dernier mécanicien en passant par les ingénieurs. Ca aide beaucoup."

Cette adaptation pourrait s'avérer très utile s'il passait chez Toro Rosso, dont le siège se situe également en Italie.

Getty Images / Red Bull Content Pool - Pierre Gasly vise la F1 pour 2017

Getty Images / Red Bull Content Pool - Pierre Gasly vise la F1 pour 2017

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article