Toro Rosso est ouvert pour de nouveaux investisseurs

Publié le par Matthieu Piccon

Alors que la saison s'annonce belle d'un point de vue sportif pour Toro Rosso, l'équipe ne dispose quasiment que du soutien de Red Bull. De nouveaux investisseurs seraient les bienvenus.

La STR11 semble bien née, ce qui a permis à Max Verstappen de maintenir derrière lui Lewis Hamilton pendant la première partie de la course en Australie. Les deux pilotes de l'équipe italienne sont ainsi parvenus à rentrer dans les points pour cette épreuve inaugurale.

Mais si l'équipe souhaite maintenir sa position au fur et à mesure de la saison, il va falloir investir, ce qui ne semble pas garanti avec les fonds dont elle dispose actuellement, comme l'a reconnu Franz Tost, son directeur : "Chez Toro Rosso, nos portes sont toujours ouvertes pour les personnes qui apportent de l'argent car nous avons plein d'idées pour l'investir de la bonne façon."

De belles performances en piste sont ainsi une aide précieuse pour négocier un accord le plus favorable possible : "Evidemment, il est plus facile de négocier avec des partenaires si vous êtes performants en piste. Cette année, jusqu'à présent, nous avons un package très compétitif. La STR11 démontre de belles performances, nos deux pilotes sont très doués et très rapides. Le moteur est également bon et l'équipe s'est également améliorée. Je m'attends donc à une belle saisson et j'espère qu'on pourra trouver un peu plus d'argent."

Cela serait d'autant plus bienvenu que l'équipe semble avoir perdu le soutien d'Abu Dhabi, qui a fait figurer plusieurs de ses participations financières sur les monoplaces lors des saisons passées. Mais pour cette saison, ce n'est plus le cas et les seuls sponsors représentés, outre Red Bull évidemment, sont Casio et Estrella Galicia.

Getty/Red Bull Content Pool - Toro Rosso aimerait avoir davantage de sponsors

Getty/Red Bull Content Pool - Toro Rosso aimerait avoir davantage de sponsors

Publié dans Toro Rosso, Franz Tost

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article