Renault veut se développer en Chine

Publié le par Matthieu Piccon

La Chine est devenue le premier marché automobile mondial. Pour un constructeur comme Renault, il est donc essentiel d'y être représenté. C'est pourquoi il a décidé d'intégrer Sun Yue Yang, un jeune pilote de 15 ans, à son académie pour jeunes pilotes.

Si Renault a décidé de revenir en tant que constructeur à part entière, c'est pour bénéficier d'une exposition médiatique maximale. L'objectif est, en effet, d'être visible aux yeux des consommateurs de ses principaux marchés.

Le constructeur français s'est lancé en Chine avec un retard significatif par rapport à ses principaux concurrents et entend désormais se relancer dans la course, à travers un important plan de développement. Il a ainsi été le dernier à lancer la construction d'une usine dans le pays, chose désormais faite à travers un joint-venture avec Dongfeng (également actionnaire de PSA).

Frédéric Vasseur, le directeur de la compétition du Losange, ne manque ainsi pas de souligner l'importance commerciale qu'a son partenariat avec Sun Yue Yang : "L'Academy est aussi un instrument au service des marchés de Renault afin de les engager pleinement en sport automobile au sein de leurs régions. Nous sommes heureux et fiers d'offrir à Renault Chine la possibilité de mener Yue Yang à l'élite grâce à l'Academy. Yue Yang a démontré un potentiel fort en WSK pour pouvoir espérer atteindre la F1 avec la bonne préparation. Tant pour Yue Yang que pour Renault Chine, bénéficier de ce partenariat est incroyable."

Mais si les intentions et les espérances sont nombreuses, la tâche n'en est pas moins de taille. En effet, ce n'est pas la première fois que Renault tente une pareille entreprise. Ainsi lorsqu'elle avait encore son équipe, elle avait tenté de propulser Ho Pin Tung, sans que cela se concrétise. De même, la désormais défunte HRT avait tenté la même opération avec Ma Qing Hua, sans plus de succès.

Le second volet de son offensive en Asie est de mettre en place une nouvelle bourse afin de récompenser le meilleur pilote chinois en Formula Renault asiatique. Il aura alors l'opportunité de rejoindre la Renault Sport Academy la saison prochaine, ce qui lui permettra de poursuivre son apprentissage sur la scène européenne, plutôt que sur la scène asiatique qui reste trop limitée.

Sun Yue Yang va être la figure de prou de Renault en Chine

Sun Yue Yang va être la figure de prou de Renault en Chine

Publié dans Renault, Sun Yue Yang, Chine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article