Les pilotes veulent changer le fonctionnement de la F1

Publié le par Matthieu Piccon

Il est rare que les pilotes n'expriment véritablement le fonds de leur pensée. Cela a donc d'autant plus d'impact lorsqu'ils le font, comme vient de le faire le GPDA par rapport au fonctionnement de la F1.

Les pilotes de F1 sont de plus en plus muselés dans leurs déclarations publiques par les responsables de la communication des équipes afin de ne pas transgresser les sacro-saints accords commerciaux et ne pas vexer les sponsors.

Mais les pilotes disposent toujours de leur association propre, le GPDA, qui vise à promouvoir l'opinion des pilotes sur les différents sujets qui concernent le sport. Néanmoins, cet organisme n'a aucun pouvoir législatif, ni même consultatif puisque la Commission F1 ou le Groupe Stratégique ne le consulte pas sur les décisions prises, comme la récente polémique autour du format de qualifications.

Le communiqué diffusé par l'association, par l'intermédiaire de son compte Twitter, n'en est que plus impactant : "Les pilotes sont arrivés à la conclusion que le processus de prise de décision est obsolète et mal conçu et qu'il empêche que des progrès soient réalisés. En effet, cela peut conduire précisément à l'opposé : le status quo. Cela a un impact négatif sur notre sport et cela l'empêche de correspondre aux attentes de la prochaine génération de fans et compromet la future croissance mondiale."

Les pilotes, emmenés par Sebastian Vettel, Jenson Button et Alexander Wurz, exigent donc une réforme forndamentale du fonctionnement de la F1. Ils en appellent ainsi à ce qui est réclamé par de nombreux observateurs, à savoir une vision stratégique de long terme : "Nous souhaiterions donc demander et presser les propriétaires et toutes les parties prenantes en Formule 1 de considérer une restructuration de leur propre gouvernance. Les directions et décisions futures de la F1, que ce soit de court ou long terme, sportif, technique ou commercial, devraient répondre à un projet clair. Un tel plan devrait refléter les principes et les valeurs fondamentales de la Formule 1."

Mais avec un fonds de pension comme actionnaire principal, une telle demande de vision de long terme ne correspond pas aux exigences de retour à court terme que ce genre d'organismes exigent de leurs participations financières.

Afin de faire mieux passer leur message, les pilotes ont tenu dans la conclusion de leur lettre à faire savoir qu'ils s'exprimaient publiquement pour le bien de leur sport : "Il est important de déclarer que cette lettre ouverte a les meilleures intentions et ne se veut pas une attaque aveugle et irrespectueuse. Merci de votre attention et de nous avoir offert la liberté d'exprimer en mots nos pensées."

Nous verrons si cette liberté se traduira dans les faits dans les mois à venir...

Les pilotes veulent assurer l'avenir de leur sport

Les pilotes veulent assurer l'avenir de leur sport

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article