Les pilotes confirment qu'ils veulent des changements

Publié le par Matthieu Piccon

La conférence de presse de la FIA a été l'occasion pour les pilotes de réaffirmer leur volonté d'être impliqués dans les discussions sur l'avenir de la F1.

Après le Grand Prix d'Australie, les pilotes se sont fendus d'une rare lettre ouverte aux dirigeants de la F1 pour faire savoir qu'ils trouvaient le processus de prise de décision est désormais obsolète.

Les six pilotes invités par la FIA à Bahreïn ont confirmé qu'ils voulaient une réflexion à long terme sur les changements qui seraient décidés. Fernando Alonso a ainsi déclaré : "Nous aimons le sport. Nous l'aimons tellement que, peut-être, nous pensons que ces dernières années, nous sommes un peu allés à droite ou à gauche, sans direction précise. Nous voulons aider dans les domaines que les fans veulent, que les pilotes veulent, que les sponsors veulent. Ils ont clairement exprimé ce qu'ils voulaient."

Nico Rosberg a, quant à lui, confirmé que c'est bien le processus de décision qui ne convient plus aux réalités actuelles. Les changements que souhaitent apporter les pilotes ont pour objectif de rendre le sport réellement plus intéressant : "Nous pourrions être un sport encore plus excitant. Nous voulons demander si la gouvernance de la F1 ne peut pas revoir son processus de décision sur tous ces sujets afin de nous assurer que nous pouvons prendre de meilleures décisions et avoir un sport plus excitant."

Si on peut évidemment penser au fiasco des qualifications de Melbourne, qui seront pourtant reconduites à Sakhir, ce n'est pas le seul élément dans le viseur des pilotes. Ceux-ci s'inquiètent également des règles notamment aérodynamiques qui sont prévues pour l'an prochain, comme l'explique le pilote de Mercedes : "Nous allons mettre plus d'appui aérodynamique alors que nous devrions essayer de favoriser les dépassements. Il est connu que davantage d'appui aérodynamique rend les dépassements et le fait de suivre d'autres voitures plus difficile. Ce n'est pas forcément la bonne direction."

Romain Grosjean a ainsi résumé pourquoi les pilotes ont décidé de faire cette sortie publique : "Je pense que Fernando l'a bien résumé : il a des cotes cassées et il voulait pourtant courir parce que nous aimons ce sport. Nous sommes fans de Formule Un. Nous voulons que ce soit ce qui se fait de mieux, avec les meilleurs pilotes, les meilleures voitures et le meilleur spectacle."

Reste maintenant à voir si leur avis sera véritablement pris en compte ou s'il restera lettre morte. Le processus autour du système de qualifications ne laisse pourtant guère d'espoirs...

Les pilotes continuent de faire front

Les pilotes continuent de faire front

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article