Sahara Force India ne changera pas de nom en 2016

Publié le par Matthieu Piccon

Alors que certains voyaient déjà Sahara Force India prendre le nom d'Aston Martin dès la saison prochaine, l'équipe a finalement reconnu qu'elle conserverait son nom au moins pour la saison à venir.

Sahara Force India reste sur la meilleure saison de son histoire, conclue à la cinquième place du championnat. Cette performance a été réalisée alors que sa véritable monoplace 2016 n'est arrivée qu'à Silverstone. Cette amélioration lui a permis de réaliser une superbe série de résultats en fin de saison, dont le podium de Sergio Perez à Sotchi a été le point d'orgue.

Mais ses deux copropriétaires, Vijay Mallya et Subrata Roy, font face à d'importants déboires financiers et judicaires. Ainsi le dernier cité est en détention en Inde depuis mars 2014 à cause des non-remboursements effectués auprès d'investisseurs qui se sont estimés lésés. Quant à Vijay Mallya, la faillite de sa compagnie aérienne Kingfisher Airlines l'a contraint à céder une partie de son empire dans l'alcool.

Dans ces conditions, l'équipe apparait donc comme une cible idéale puisque ses résultats sportifs lui garantissent une importante contribution financière de la FOM et une place au Groupe Stratégique de la F1. C'est comme cela que sont nées les discussions avec Aston Martin. Le schéma imaginé était que le constructeur britannique donne son nom à l'équipe ou à son moteur, en partant du principe que Mercedes est actionnaire à hauteur de 5% de la marque préférée de James Bond.

Néanmoins, les mois se sont succédés et aucune annonce officielle n'est venue concrétiser ces discussions. A l'occasion du célèbre salon organisé par Autosport à Birmingham, Otmar Szafnauer, le responsable opérationnel de l'équipe, a ainsi reconnu qu'il ne devrait pas y avoir de changement à court terme : "Les discussions se poursuivent. Je ne pense que cela se fasse en 2016 mais on ne peut jamais savoir ce que le futur réserve. La porte n'est pas fermée mais pour 2016, nous allons Force India."

L'équipe va donc pouvoir désormais se concentrer à tenter de poursuivre sur sa lancée de fin de saison. Nico Hülkenberg estime même que la réduction du nombre d'essais hivernaux, de douze à huit jours, est une belle opportunité puisque cela va réduire les possibilités d'amélioration chez ses concurrents, comme il l'a déclaré auprès du site officiel de la F1 : "Moins d'essais veut dire plus d'opportunités lors des premières courses si nous sommes mieux préparés que les autres et que nous gardons la dynamique de 2015. Au bout du compte, tout le monde n'aura que huit jours et nous devons tous faire avec."

Le jeune Allemand peut donc nourrir de sérieux espoirs d'enfin monter sur son premier podium de F1.

Le nom Sahara Force India parti... pour rester

Le nom Sahara Force India parti... pour rester

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article