Le Texas baisse de 5,5 millions de dollars sa subvention

Publié le par Matthieu Piccon

Les mauvaises nouvelles s'accumulent pour le Circuit des Amériques : l'Etat du Texas a fait passer sa subvention de 25 à 19,5 millions de dollars. De quoi remettre en cause l'équation économique de l'épreuve et donc menacer son avenir.

Depuis l'origine du projet, la subvention accordée par le Texas dans le cadre de son fonds pour les événements majeurs a fait couler beaucoup d'encre. En 2011, le Sénat de l'Etat avait dans un premier temps refuser d'honorer le premier versement de 25 millions de dollars, pourtant promise par le gouverneur, Rick Perry. Celui-ci s'était, en effet, engagé à verser 250 millions de dollars sur dix ans afin de garantir la venue de la Formule 1 dans la capitale de l'Etat.

Si un accord avait ensuite été trouvé, la polémique n'avait pas manqué de rebondir juste avant des éléctions locales puisque les différentes parties s'en servaient comme argument politicien pour mettre à mal l'autre camps.

Aujourd'hui, le débat n'est plus porté sur la subvention en elle-même mais son montant et, plus précisément, son mode de calcul. Ainsi le Texas avait créé ce fonds pour attirer des événements sportifs importants, comme le Super Bowl ou le championnat de basketball universitaire, qui peuvent faire venir de nombreux touristes venant d'en dehors de l'Etat. La logique étant que ces personnes ne seraient pas venues dans l'Etat sans cet événement et que l'Etat en bénéficie puisque cela génère des taxes supplémentaires. La subvention est donc fondée sur ce surplus fiscal dont bénéficient les finances publiques.

Néanmoins, en janvier dernier, Rick Perry n'a pas souhaité se représenter à son poste et il a été remplacé par un autre Républicain, Greg Abbott. Celui-ci a repris en main directement la gestion du fonds spécial et a fait réalisé un audit approfondi. Ce dernier a conclu qu'un certain nombre de taxes prises en compte dans le calcul du surplus fiscal n'aurait pas dû l'être et donc que l'impact financier pour l'Etat en était donc d'autant diminué. Par conséquent, il a mis en place une réduction de 22% sur les fonds reversés aux organisateurs du COTA, ce qui se traduit par une baisse de 5,5 millions de dollars.

Le porte-parole du circuit, Dave Shaw, ne pouvait donc que regretter auprès du journal local Austin American-Statesman ce changement de formule de calcul : "Une infrastructure complète a été construite en se basant sur cet accord. Si le calcul est désormais modifié, cela change tout dans l'accord."

Alors que le circuit a déjà perdu beaucoup cette année à cause des pluies torrentielles qui se sont abattues sur l'épreuve, une telle nouvelle pourrait compromettre l'avenir de l'épreuve, surtout si Mexico confirme son excellent retour de cette année. Dans ces conditions, le départ de Jason Dial, le PDG du circuit, est davantage compréhensible, surtout que les organisateurs avaient été averti de cette baisse quelques semaines avant la tenue de l'épreuve...

Le Texas veut moins payer pour la F1

Le Texas veut moins payer pour la F1

Publié dans Circuits, Etats-Unis, Austin, COTA

Commenter cet article