Le garage Lotus de nouveau bloqué au Brésil

Publié le par Matthieu Piccon

Pour la quatrième fois de la saison, la préparation de Lotus a été perturbée par la présence d'agents de sécurité empêchant l'accès au garage. L'équipe assure pourtant qu'elle participera bien à l'épreuve de ce week-end.

Cela devient malheureusement une triste habitude depuis cet été : Lotus doit faire face à de nombreuses plaintes et recours judiciaires de la part de partenaires qui se sentent lésés. Cela a commencé en Hongrie lorsque Pirelli n'a livré ses pneumatiques qu'à la toute dernière minute avant les essais libres du vendredi matin pour protester contre le non-paiement des factures.

Une étape supplémentaire a été franchie lors du Grand Prix de Belgique lorsque Charles Pic avait ordonné la saisie du matériel de l'équipe car elle n'avait pas respecté le temps de roulage prévu lors de la saison 2014.

Au Japon, les mécaniciens et ingénieurs de l'équipe n'avaient pas pu accéder à la zone de réception de l'équipe car l'équipe avait dû faire un choix dans les priorités du paiement de facture et n'avait donc pas réglée celle pour la restauration. Bernie Ecclestone s'était alors montré conciliant et leur avait ouvert les portes du prestigieux Paddock Club.

Au Brésil, c'est un litige autour d'un accord commercial non précisé qui a provoqué la venue d'agents de sécurité des deux côtés du stand afin d'en empêcher l'entrée. Les mécaniciens n'étaient donc pas en mesure de déballer tout le matériel prévu et préparer dans de bonnes conditions la course de ce week-end.

Une solution n'a pu être trouvée que dans la soirée. Cette journée du jeudi sera donc bien chargée pour le personnel de l'équipe, qui doivent compenser une journée de travail perdue. Ils doivent donc attendre avec impatience que Renault finalise le rachat en cours de son ancienne équipe afin de pouvoir travailler dans des conditions plus sereines.

Les mécaniciens de Lotus vont devoir mettre les bouchées doubles pour mettre les voitures sur la piste

Les mécaniciens de Lotus vont devoir mettre les bouchées doubles pour mettre les voitures sur la piste

Publié dans Lotus, Brésil, Interlagos

Commenter cet article