Niki Lauda critique Sauber et Monisha Kaltenborn

Publié le par Matthieu Piccon

La plainte déposée par Sauber et Sahara Force India auprès de la Commission Européenne commence à faire des vagues. Ainsi Niki Lauda s'en est pris nommément à Sauber et sa directrice, Monisha Kaltenborn.

Dans le monde policé de la Formule 1, il est rare que l'on nomme directement les personnes sur les sujets qui fâchent. Mais pour ce genre de choses, on peut compter sur Niki Lauda pour ne pas manier la langue de bois.

Ainsi, si Sahara Force India fait partie des deux équipes signataires de la plainte, c'est Sauber qui concentre les critiques du dirigeant de Mercedes tenues dans les colonnes du Handelszeitung : « Je trouve cette approche très spéciale : Sauber fait partie d'une communauté de course. Ils ont signé les Accords Concorde, où tout est réglementé jusqu'au dernier détail et, puis, soudain ils disent : "Ceci ne nous convient plus." »

L'une des raisons que Niki Lauda épargne ainsi Sahara Force India est sans doute que l'équipe de Silverstone soit motorisée par Mercedes. Il n'est donc jamais bon de critiquer ouvertement quelqu'un qui vous rapporte plus de 20 millions d'euros par saison.

Par contre, s'en prendre à une équipe motorisée par un concurrent est une autre affaire. L'ancien pilote n'y va donc pas par quatre chemins : « Sauber doit lutter contre sa propre incapacité. Depuis des années, Sauber n'est pas parvenu à construire une voiture compétitive, qui peut rivaliser avec les meilleures équipes. »

L'actionnaire de Mercedes n'épargne donc pas non plus la dirigeante de l'équipe suisse, Monisha Kaltenborn, revenant sur l'épisode douloureux du début de saison lorsque Giedo van der Garde a tenté d'obtenir par voie de justice sa place dans le baquet que ses sponsors avaient financés la saison dernière : « Elle a sa propre façon de mener une équipe. Il y avait, à mon avis, un peu d'incohérences, qui étaient très limites. Si les pilotes ont payé et ne peuvent pas courir ou si les voitures sont saisies avant le Grand Prix, alors c'est tout simplement stupide. »

Ce n'est sans doute que le début des échanges verbaux musclés dans une bataille qui pourrait remettre en cause les fondements du modèle économique de la F1.

Monisha Kaltenborn est dans le viseur de Niki Lauda

Monisha Kaltenborn est dans le viseur de Niki Lauda

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article