Ferrari lève 900 millions de dollars en Bourse

Publié le par Matthieu Piccon

Afin de réduire sa dette et financer son plan produits des années à venir, Fiat a décidé d'introduire Ferrari en Bourse. Cela lui a ainsi permis de lever 900 millions de dollars, notamment grâce à la puissance de sa présence en Formule 1.

Ferrari est la seule écurie à être présente en F1 depuis le début du championnat. Cela lui a permis de créer une notoriété et un attrait auprès de millions de fans depuis des décennies. Sous la présidence de Luca di Montezemolo, l'équipe est même parvenue à transformer cet héritage en monnaie sonnante et trébuchante puisque Ferrari dispose d'un paiement de l'ordre de 5% des bénéfices de la F1, quelque soit sa position au championnat, auxquels s'ajoutent ses primes de résultats.

Mais cette présence en Formule 1 est également un des fondements de son image de marque, ce qui ne peut que renforcer son attractivité pour les millionnaires capables de s'offrir une de ses voitures de route. Ainsi dans son prospectus d'introduction en Bourse, l'entreprise n'hésite pas à faire le lien entre les deux activités : « En plus de la recherche et développement de nos activités en course, notre rôle central en Formule 1 nous offre une plateforme incomparable sur laquelle nous pouvons promouvoir notre marque et notre capacité technologique. Par conséquent, nous n'avons pas besoin d'utiliser la publicité de masse, qui entrerait en conflit avec notre image d'exclusivité que nos clients et fans attendent et qui serait donc néfaste pour notre marque. »

Un autre moyen que l'entreprise a trouvé pour monnayer sa popularité en F1 est d'avoir développé une gamme complète de produits dérivés à ses couleurs, que ce soit des vêtements, des montres ou des parcs d'attraction, comme au Ferrari World d'Abu Dhabi : « Nous accordons une licence de la marque Ferrari à un certain nombre de producteurs et de vendeurs d'objets de luxe et nous vendons les produits sous la marque Ferrari à un travers de 23 magasins sous licence et neuf qui nous appartiennent ainsi que sur notre site internet. »

Au total, la F1 a rapporté 417 millions d'euros de revenus à Ferrari, auxquels il faut rapporter une part significative des 311 millions d'euros de la branche moteurs de Maranello. Cette dernière rassemble, en effet, à la fois la fourniture des moteurs à Maserati et ceux aux autres écuries de F1. On peut donc estimer que près de 20% des revenus du constructeur sont directement liés à la F1 puisque ses revenus totaux se sont élevés à 2,7 milliards d'euros.

On peut donc estimer que près de 20% des revenus du constructeur sont directement liés à la F1 puisque ses revenus totaux se sont élevés à 2,7 milliards d'euros.

On peut tout de même noter que, sur les trois premiers mois de l'année, Ferrari a reçu cinq millions d'euros de moins que sur la même période en 2014 pour sa partie moteurs F1, certainement à cause de l'accord passé avec Manor, qui prévoit une livraison du moteur 2014 et non la dernière version disponible. Mais cette légère baisse est largement compensée par les huit millions d'euros d'augmentation de la contribution versée par la FOM.

De même, la publication des données financières du constructeur permet également de mesurer l'impact de l'introduction du nouveau moteur V6 hybride d'un point de vue financier. Ainsi son développement s'est traduit par une augmentation des coûts de recherche et développement de 26 millions d'euros entre 2012 et 2013. Pourtant, la saison 2014 ne fut pas à la hauteur des espérances de la Scuderia ; de nombreux investissements massifs ont été alors lancés afin d'augmenter la performance et la fiabilité de cette unité de puissance. Ainsi l'augmentation a atteint 56 millions d'euros supplémentaires entre 2013 et 2014.

L'ensemble de ces forces a permis à Fiat d'offrir ses actions à 52 dollars par action, soit le haut de la fourchette indicative qui avait été communiquée aux investisseurs. Avec 17 millions d'actions mises en vente, la vente rapporte donc 893 millions de dollars à la maison-mère, auxquels vont s'ajouter 3,2 milliards de dollars en cash que Ferrari va verser à Fiat avant la cession définitive qui aura lieu l'an prochain. Comme seuls 9% du capital ont été mis en vente lors cette introduction, l'entreprise est donc valorisée à plus de 10 milliards d'euros.

Cela montre à quel point la F1 joue un rôle essentiel pour la stratégie de Ferrari et de sa future ex-maison-mère. Ce qui rendait les menaces passées de départ de ce sport d'autant moins vraisemblables...

La réussite en F1 est essentielle à la valorisation de Ferrari

La réussite en F1 est essentielle à la valorisation de Ferrari

Publié dans Ferrari

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article