Controverse autour des moteurs de l'année précédente pour 2016

Publié le par Matthieu Piccon

La FIA a publié les règles sportives pour la saison 2016 de Formule 1. Un article fait particulièrement débat, à savoir l'obligation de procurer la même unité de puissance à toutes les équipes fournies par le même motoriste, ce qui interdirait de facto les moteurs vieux d'un an.

L'un des plus grands sujets de discussions dans le paddock est la fourniture de moteurs, notamment autour des deux équipes détenues par Red Bull. En effet, après avoir réussi à atteindre le point de non-retour avec son motoriste actuel, Renault, Red Bull se retrouve dans une situation difficile puisque les autres motoristes du plateau ne semblent pas enclins à fournir leur moteur à un concurrent direct.

Ainsi la solution intermédiaire qui semblait se dessiner à Sotchi était que Toro Rosso reçoive le moteur 2015 de Ferrari, à l'instar de ce qu'a fait Manor cette saison. Quant à Red Bull, elle resterait malgré tout chez Renault, le temps de trouver un accord avec un autre motoriste sur le long terme.

Mais c'est dans ce contexte que la FIA a décidé de lancer un pavé dans la mare en publiant sa réglementation sportive. Son article 23.6 prévoit ainsi : « Seuls les moteurs identiques aux moteurs homologués par la FIA en accord avec l'Appendice 4 de ces réglementations peuvent être utilisés en course au cours des saisons 2016-2020. »

Cependant, une porte de sortie a été prévue dans l'article 1.2, qui prévoit qu'après le 30 septembre 2015, toute modification doit être acceptée à l'unanimité de tous les participants. Etant donné que la possibilité d'offrir des moteurs de la saison précédente est une situation gagnant-gagnant pour tout le monde (les motoristes peuvent amortir leurs frais de développements sur une plus grande période et les petites équipes peuvent recevoir une unité de puissance à moindre coût), on peut imaginer qu'un accord devrait pouvoir être trouvé dans les prochaines semaines.

Pendant ce temps, l'horloge continue de tourner et les ingénieurs de Red Bull et Toro Rosso ne peuvent toujours pas travailler à l'intégration du moteur puisqu'ils n'en connaissent pas encore le fournisseur...

Helmut Markko est toujours à la recherche d'un moteur pour Red Bull et Toro Rosso

Helmut Markko est toujours à la recherche d'un moteur pour Red Bull et Toro Rosso

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article