Les mécaniciens Lotus accueillis au Paddock Club de Suzuka

Publié le par Matthieu Piccon

Alors que l'ultimatum fixé par la justice britannique approche à grands pas, la situation financière de Lotus est critique. Ses mécaniciens ont dû déjeuner au Paddock Club, faute d'espace réceptif disponible.

Le week-end de Suzuka s'annonce comme un tournant dans l'histoire de Lotus. En effet, c'est d'ici lundi que Renault doit formaliser son offre de rachat de son ancienne équipe puisque la Haute Cour de Londres lui a laissé jusqu'à lundi pour régler ses arriérés de charges sociales et d'impôts.

En attendant le dernier moment pour formaliser une offre, Renault essaye donc de faire baisser au maximum le prix du rachat puisque les alternatives des actionnaires diminuent chaque jour.

Mais cela a un impact sur le fonctionnement de l'équipe, comme cela a déjà pu être le cas en Hongrie avec les pneumatiques de Pirelli. Ainsi un retard de paiement vis-à-vis du transport a provoqué un retard de la livraison du matériel de l'équipe, qui a donc commencé son installation plus tard que ses concurrents. De même, les mécaniciens ont trouvé porte close devant leur hospitalité puisque Lotus n'était pas en mesure de verser les 27.000 livres sterlings dus au circuit pour en disposer.

Comme le reconnait Matthew Carter, le PDG de l'équipe, à nos confrères d'Autosport, cela montre bien que l'équipe est au bord de la faillite et cours un véritable risque de ne pas voir le bout de la saison : "Nous devons prendre un certain nombre de décisions par rapport à ce que nous devons payer et faire des priorités dans nos paiements. L'hospitalité du circuit n'en était pas une à l'heure actuelle. Nous espérons toujours obtenir les clés demain. Je sais que cela ne donne pas une image de notre équipe et du sport mais c'est un reflet de là où nous sommes en ce moment."

Si hier, les mécaniciens ont pu bénéficier de la générosité des autres équipes pour leurs ravitaillements alimentaires, pour ce vendredi, ils ont dû leur salut à Bernie Ecclestone qui leur a permis d'utiliser la cantine du prestigieux Paddock Club.

Lotus - Les mécaniciens de Lotus doivent leur déjeuner à Bernie Ecclestone

Lotus - Les mécaniciens de Lotus doivent leur déjeuner à Bernie Ecclestone

Commenter cet article