Après Audi, Aston Martin...

Publié le par Matthieu Piccon

Il y a deux mois, certains clamaient que Red Bull allait rapidement passer sous pavillon Audi. Désormais l'équipe de Milton Keynes serait proche d'un accord avec Aston Martin...

Courant mai, la sortie du président du groupe Volkswagen Ferding Piech avait poussé de nombreuses sources à affirmer qu'une arrivée en F1 d'Audi était imminente. Avant que le président de la marque la démente dans les jours qui ont suivi...

Cette fois-ci, la tenue du Grand Prix de Grande-Bretagne doit pousser à mettre en avant une des marques les plus célèbres de l'automobile locale. La rumeur provient ainsi du magazine britannique Autocar. La logique de cet accord serait que Mercedes détient une participation de 5% dans le capital du constructeur britannique. Cela permettrait donc à Red Bull de récupérer le moteur Mercedes tout en bénéficiant d'un partenariat technique avec Aston Martin, ce qui se traduirait par la présence de la marque sur les pontons des monoplaces.

Or ce type d'accord est exactement ce qui est déjà la situation actuelle : Renault fournit le moteur mais promeut la marque premium, Infiniti, de sa filiale à 43%, Nissan. Or le contrat s'étend jusqu'à l'issue de la saison 2016 alors que nos confrères affirment que Aston Martin arriverait dès la saison prochaine.

Lorsqu'on voit l'intégration du bloc Honda dans le châssis McLaren après plus d'un an et demi de travail en commun, on peut fortement douter de l'efficacité immédiate d'un tel changement. Par exemple, on peut noter que même si Lotus dispose du meilleur moteur du plateau, elle n'en reste pas moins distancée par l'écurie principale et même par Williams.

On peut également noter que les qualifications de Red Bull ont été meilleures que ces derniers temps. Or Silverstone est réputé pour être un circuit de moteur. Le bloc français a donc certainement dû progresser grâce aux jetons de développement aloués au cours de la saison. Or aucun mot sur le sujet de la part de Christian Horner ou des autres responsables de l'équipe...

Le démenti de Mercedes n'aura pas été long puisqu'elle est intervenue dès ce matin, par l'intermédiaire de Niki Lauda : "Nous n'y avons jamais pensé car nous avons déjà quatre équipes qui utilisent nos moteurs. Nous ne pouvons pas faire plus."

De notre envoyé spécial à Silverstone

Getty/Red Bull - Red Bull va-t-il vraiment tourner le dos à Renault et Infiniti ?

Getty/Red Bull - Red Bull va-t-il vraiment tourner le dos à Renault et Infiniti ?

Publié dans Red Bull, Moteurs, Aston Martin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article