Nouvel appel d'offres de la FIA pour faire venir de nouvelles équipes

Publié le par Matthieu Piccon

Un an et demi après son dernier appel d'offres, la FIA se remet à la recherche de nouvelles équipes de F1. Les candidats ont un mois pour se faire connaitre.

Généralement quand la FIA lance ce genre d'appels, elle sait que des projets sont bien avancés, surtout que le calendrier proposé est serré : les dossiers doivent être déposés d'ici la fin du mois de juin, pour une décision finale d'ici à la fin septembre et une arrivée sur la grille en 2016 ou 2017.

Or si l'on prend comme référence la dernière tentative du genre, Haas a été sélectionné en avril 2014 mais ne présent sur la grille qu'en 2016. L'équipe américaine a fait le choix d'acheter le maximum de composants chez Ferrari, au point que de nombreux observatoires la considèrent quasiment comme une équipe Ferrari B.

Or la FIA lance son appel d'offres alors que de nombreuses discussions du Groupe stratégique tournent autour de l'apparition d'écuries-clientes ou de franchises de grandes écuries, afin de faire baisser les coûts. Cette proposition ne manque pas de faire naitre la polémique puisque cela pousserait les petites équipes indépendantes à se jeter dans les bras de grands constructeurs, dont la présence en F1 sur le long terme n'est jamais assurée. Sauber est bien placé pour le savoir, après le retrait brutal de BMW à la fin de la saison 2009.

Les critères retenus par la fédération de la Place de la Concorde seront :

la capacité technique et les ressources de l'équipe

la capacité de l'équipe à lever et maintenir un financement suffisant pour participer au championnat à un niveau compétitif

l'expérience de l'équipe et ses membres

l'évaluation de la FIA sur la valeur que le candidat peut apporter au championnat dans son ensemble

Dans ces conditions, certains voient ART Grand Prix comme un candidat idéal. La structure française n'a jamais été aussi proche de McLaren puisqu'elle porte déjà ses couleurs en GP2, au titre de la présence de Stoffel Vandoorne et de Nobuharu Matsushita, l'un des protégés d'Honda. Ils y voient ainsi la possibilité de placer en F1 les deux jeunes protégés de McLaren, Stoffel Vandoorne et Kevin Magnussen.

Mais il ne faut pas oublier qu'ART Grand Prix a été candidat lors du grand appel d'offres qui a selectionné en 2009 USF1, Virgin, Lotus et HRT, avant de renoncer. Depuis l'équipe a continué à étendre ses activités dans de nombreuses catégories : cette saison, elle est ainsi présente en GP2, en GP3, en Formule Renault 2.0 ainsi qu'en DTM, où elle accumule les succès. Dans ces conditions, pourquoi viendrait-elle en F1, au risque de compromettre une structure actuellement en réussite, tant sportive que financière ?

Mercedes - La FIA cherche à remplir de nouveau la grille de F1

Mercedes - La FIA cherche à remplir de nouveau la grille de F1

Commenter cet article