Les ravitaillements essence vont revenir en 2017

Publié le par Matthieu Piccon

Lors de la réunion du Strategy Group de la F1, un ensemble de mesures a été décidé, surtout pour 2017. Les ravitaillements en essence seront désormais de nouveau autorisés et les voitures devraient tourner 5 à 6 secondes plus vite qu'aujourd'hui.

A l'issue de la saison 2009, la F1 avait décidé d'interdire les ravitaillements en essence car ils étaient jugés trop longs et nécessitaient également une importante logistique pour les équipes.

Avec le changement de réglementation moteur, centrée autour des moteurs hybrides, cette interdiction permettait de renforcer l'image que la F1 était désormais concentrée sur l'efficacité énergétique, qui est au coeur de toute la stratégie des constructeurs automobiles à l'heure actuelle.

Néanmoins, les dirigeants du Strategy Group ont décidé de retourner en arrière mais avec une différence de taille par rapport à 2009 : l'allocation totale d'essence pour l'ensemble de la course actuellement en vigueur sera maintenue. Les ravitaillements seront très courts, comme l'explique Toto Wolff, le directeur de Mercedes, à la BBC : "Les ravitaillements ont été interdits à cause des coûts et parce que les arrêts aux stands prenaient trop de temps. Mais nous voulons revoir ça et voir si nous pouvons faire les arrêts aux stands pour l'essence et les pneumatiques dans le même temps qu'il nous fait pour changer actuellement les pneumatiques : deux ou trois secondes. Nous nous sommes mis d'accord pour explorer cette voie et les coûts parce que cela pourrait être spectaculaire. Mais si c'est trop cher, nous ne le ferons pas."

D'autres mesures ont également été décidées, comme l'augmentation des tours minute des moteurs, ce qui a pour objectif d'augmenter le bruit émis par les nouveaux moteurs. La F1 va donc ainsi dans le sens de ce que disent les fans, même si cela signifie que les voitures seront moins efficaces qu'actuellement puisque le buit émis n'est qu'une perte d'énergie.

Afin de répondre aux critiques quant au temps au tour des voitures actuelles, il a également été décidé de fournir des pneumatiques plus larges, une évolution des règles aérodynamiques et une réduction du poids des voitures. L'ensemble de ces mesures devraient faire gagner cinq à six secondes au tour.

Néanmoins, elles devraient engendrer un surcoût de développement pour les équipes. En effet, permettre les ravitaillements essence signifie que les réservoirs pourront être plus petits et leur place sous le capot moteur optimisée. De même, si les pneumatiques changent, l'ensemble de l'aérodynamique de la voiture est modifiée.

Pourtant, le communiqué de la FIA a également fait savoir que des mesures d'économie seraient envisagées, en consultation avec les autres équipes qui ne font pas partie du Strategy Group : "De plus, à la vue des différents scenarios présentés par une entreprise de consulting indépendante mandatée par le F1 Strategy Group et à l'initiative de la FIA pour une réduction des coûts et à la suite d'échanges constructifs, une proposition complète pour assurer la viabilité du sport a émergé. Les équipes membres du Strategy Group se sont engagées à raffiner cette proposition dans les semaines à venir, en consultant les autres équipes impliquées dans le sport."

Mais la transparence de la F1 s'arrête là puisqu'aucune de ces mesures n'a été détaillée. Il y a donc encore loin du verre aux lèvres pour voir si de véritables mesures seront prises dans les semaines et mois à venir.

Lotus - Les mécaniciens vont devoir de nouveau s'entrainer pour les ravitaillements en essence

Lotus - Les mécaniciens vont devoir de nouveau s'entrainer pour les ravitaillements en essence

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article