Hockenheim jette l'éponge pour 2015

Publié le par Matthieu Piccon

Cette fois-ci, le point de non retour semble atteint : Hockenheim vient de renoncer à l'organisation d'un Grand Prix en 2015. Il ne devrait donc pas y avoir de Grand Prix d'Alllemagne cette année.

Lors du Grand Prix d'Australie, Bernie Ecclestone avait fait savoir qu'il n'y aurait pas de Grand Prix d'Allemagne. Certains y voyaient son habituelle tactique de négociations qui vise à parler dans les médias en disant l'inverse de ce qu'il souhaite pour être en position de force face à ses interlocuteurs.

Néanmoins, il semblerait pourtant que la disparition du calendrier 2015 de l'Allemagne soit devenue une réalité. Selon le contrat signé entre la FOM et les circuits allemands, le Nürbürgring et Hockenheim alternent l'organisation de l'épreuve allemande du calendrier. Après l'édition 2014 disputée à Hockenheim, 2015 devait marquer le retour du Nürbürgring.

Cependant, les nouveaux propriétaires du circuit ne semblent pas avoir les moyens de leur politique et ne peuvent pas faire face aux frais exigés par Bernie Ecclestone. Le grand argentier est d'autant moins enclein à accorder des concessions à l'Allemagne que la justiice de ce pays l'a forcé à verser 100 millions d'euros afin de mettre un terme aux poursuites dans l'affaire Gribkoswki.

Georg Seiler, le directeur du circuit, a ainsi déclaré auprès du journal Bild que les négociations étaient terminées : "Nous n'avons plus d'espoir que la course de F1 ait lieu ici. Nous avons fait tout ce que nous pouvions au cours des dernières années pour rendre les fans heureux mais il n'y a plus assez de temps pour organiser la course ici. Sinon la qualité de l'événement en aurait souffert."

La volonté de Mercedes de disposer de son épreuve à domicile ne semble donc pas avoir suffi. Un pays qui compte donc un quadruple champion du monde et une équipe tenante des deux titres n'aura pas de course.

Mais, à l'inverse, Hockenheim n'a certainement pas montré un enthousiasme débordant à l'idée d'être l'organisateur de l'épreuve 2015. En effet, depuis de nombreuses saisons, le circuit a dû mal à remplir ses tribunes malgré les succès de Sebastian Vettel, de Nico Rosberg et de Mercedes. Les organisateurs ont donc beaucoup de mal à équilibrer leur budget grâce à la billeterie pour faire face à la redevance due à la FOM, ce qui explique pourquoi l'alternance avec le Nübürgring a été mise en place.

Niki Lauda, le directeur de Mercedes, n'a pas été tendre vis-à-vis de ses compatriotes. Il estime ainsi que la qualité des activités proposées aux spectateurs n'est pas à la hauteur de ce que peuvent d'autres circuits. Il a ainsi déclaré à BBC 5 Live : "Il y a des courses comme Melbourne, ou Silverstone où les gens viennent et ont des activités pendant tout le week-end. C'est donc vraiment de la faute des organsiateurs, surtout en Allemagne. Ils ne sont pas assez attractifs par rapport à ce que les fans doivent payer pour voir la course. Ce n'est qu'une course de deux heures. Cela commence le vendredi et cela se termine le dimanche, comme à Melbourne. Ce sont les meilleurs exemples. S'ils faisaient le même travail, ils n'auraient aucun souci à se faire."

En vertu de la réglementation sportive de la FIA, les organisateurs n'avaient que jusqu'à mi-avril pour faire savoir s'ils déclaraient forfait pour 2015 puisqu'elle impose qu'un événement ne jette l'éponge pas plus tard que trois mois avant la tenue de l'épreuve.

Maintenant que la déclaration a été faite par Hockenheim, la FIA va pouvoir retirer l'épreuve du calendrier, qui ne comptera donc plus que 19 courses.

Getty - Pas de Grand Prix d'Allemagne en 2015

Getty - Pas de Grand Prix d'Allemagne en 2015

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article