Interlagos réalise 65 millions de dollars de travaux

Publié le par Matthieu Piccon

Depuis longtemps, Interlagos est réputé pour être un circuit dangereux et aux installations vétustes. Pour conserver la F1, il a été obligé d'entreprendre un vaste programme de travaux.

Ce vaste de projet de 65 millions de dollars a été permis par la signature d'un contrat de long terme avec la FOM, qui s'étend désormais jusqu'en 2020. Avec l'assurance de continuer à accueillir la F1, les autorités locales pouvaient ainsi se permettre de réaliser ces travaux évoqués depuis des années.

Mais pour le promoteur de l'épreuve, Tamas Rohonyi, 2020 n'est qu'une étape et vise déjà la décennie suivante : "Nous remercions l'Hôtel de Ville et le gouvernement fédéral. La Formule 1 a renouvelé son contrat avec la Ville jusqu'en 2020 Je vais recommander que le renouvellement soit prolongé d'ici 2030."

Lors d'une visite sur le circuit, le maire de la ville, Fernando Haddad, a ainsi déclaré : "C'est la plus grande réforme sur le circuit depuis 1990. Elle a débuté cette année et sera achevée en 2015 avec la nouvelle zone des stands." En effet, la saison prochaine, les écuries bénéficieront d'un tout nouveau paddock, dans la ligne droite qui suit actuellement les S de Senna.

Mais la première phase des travaux est déjà impressionnante avec la création d'une zone de dégagement dans les fameux S afin de renforcer la sécurité des pilotes en cas de sortie de piste, notamment s'il venait à pleuvoir. De même, l'ensemble de la piste a de nouveau été resurfacée afin d'éviter le fameux "effet-escalier" dans le dernier virage.

Pour la ville, accueillir la F1 est d'une importance capitale puisqu'elle permet de l'exposer aux yeux du monde. Elle va donc largement contribuer au fait qu'elle risque de devenir la ville la plus visitée d'Amérique du Sud, devant Buenos Aires et Mexico. Les travaux consentis sur le circuit sont donc perçus comme investissement pour augmenter la notoriété de la ville.

Ces travaux ont cependant eu une conséquence inattendue : ils ont forcé Pirelli à revoir les types de gommes apportées au Brésil puisque les caractéristiques de la piste ne sont plus du tout le mêmes que les saisons précédentes. Paul Hembery, le directeur de la compétition chez le manufacturier, a ainsi déclaré : "Nous avons toujours dit que nous étions ouverts pour apporter des changements si nécessaire. Après une nouvelle analyse technique de l'impact de la nouvelle surface du circuit et une analyse de risque montrant qu'il y avait peu de chance que les pneumatiques ne surchauffent à cause d'une température de piste extrême, nous avons fait ce changement avec l'accord unanime des onze équipes."

GP Brasil - Interlagos a été obligé de revoir sa sécurité pour garder la F1

GP Brasil - Interlagos a été obligé de revoir sa sécurité pour garder la F1

Publié dans Circuits, Brésil, Interlagos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article