Kamui Kobayashi retrouve son baquet chez Caterham

Publié le par Matthieu Piccon

Kamui Kobayashi avait dû abandonner son baquet à André Lotterer en Belgique. Il le retrouve en Italie, même s'il doit le partager avec Roberto Mehri.

Le Japonais est parvenu à revenir en F1 grâce au soutien des fans japonais qui ont souscrit à son appel de dons. Cependant, cela ne fait pas le poids par rapport à d'autres pilotes aux poches davantage remplies.

Caterham a effectué une très belle opération marketing en Belgique avec la venue du triple vainqueur des 24 heures du Mans, André Lotterer. Le pilote allemand est même parvenu à battre son coéquipier sous la pluie lors des qualifications mais sa course s'est arrêtée au bout de deux tours à cause d'un problème moteur.

Cela a donné des idées aux directeurs de l'équipe qui lui ont proposé de retenter l'expérience en Italie. Mais le fait de partager son volant avec le débutant Roberto Mehri n'était pas à son goût; comme il l'a précisé à La dernière heure : "Franchement, j’étais hésitant, mais le team a tellement insisté que j’ai fini par accepter. Mais quand Colin Kolles m’a prévenu mardi que Merhi disputerait la première séance d’essais libres à ma place, là je suis revenu sur ma décision et j’ai dit qu’il n’en était pas question. Je suis débutant en F1 et j’ai besoin de roulage. Il n’est pas facile de renoncer à un volant F1, mais je crois que j’ai pris la bonne décision. Je pense qu’ils vont finalement être contraints de rappeler Kamui Kobayashi."

C'est effectivement ce qu'il s'est passé puisque l'écurie a annoncé ensuite que son pilote titulaire retrouvait bien son baquet. Celui-ci a ainsi déclaré : "Je travaille pour Caterham et j'ai toujours respecté les décisions de l'équipe. Maintenant, je suis de retour dans la voiture et ai hâte de courir de nouveau ! Nous avons travaillé dur en tant qu'équipe afin d'apporter davantage de performance dans la performance. Nous avons également apporter de nouvelles améliorations depuis que j'ai conduit en Hongrie avant la pause estivale. J'ai hâte de ressentir les améliorations sur la piste à Monza."

Cependant, le Japonais a failli une nouvelle fois perdre son baquet, au profit de Roberto Mehri. Mais la FIA a décidé de ne pas lui octroyer sa Super License, impérative pour participer à un Grand Prix. Le jeune italien devra donc se contenter de la première séance du vendredi matin.

De notre envoyé spécial à Monza

Caterham - Kamui Kobayashi est passé près d'encore perdre son volant chez Caterham

Caterham - Kamui Kobayashi est passé près d'encore perdre son volant chez Caterham

Commenter cet article