Alexander Rossi quitte Caterham

Publié le par Matthieu Piccon

Depuis son rachat, Caterham a entrepris un vaste changement dans son organisation. Après l'arrivée du Français Nathanael Berthon, c'est l'Américain Alexander Rossi qui quitte la formation de Leafield.

Lorsque Tony Fernandes a décidé de céder son écurie à des investisseurs du Moyen-Orient et de Suisse, il était fort probable que ceux-ci mettraient en place une vaste réorganisation afin de se donner tous les moyens pour atteindre l'unique objectif de la saison : finir dans les dix premiers du championnat Constructeurs.

De nombreux licenciements ont déjà eu lieu et les responsabilités ont déjà été transférées à d'autres intervenants. Et ce à tous les étages. En effet, le programme de développement de jeunes pilotes et l'écurie de GP2 ne sont pas épargnés par ces changements. Alexander Rossi en est donc l'une des victimes les plus visibles pusqu'il a annoncé qu'il avait cessé sa collaboration avec l'écurie : "A partir d'aujourd'hui, je ne courrai plus pour Caterham. J'ai passé de très belles années avec l'équipe, le point d'orgue ayant été de conduire avec eux l'an dernier à Austin. Désormais, il est temps d'aller de l'avant."

Ces quatre années de collaboration auront permis au Californien de goûter tant à la F1, qu'à la Formule Renault 3.5 qu'au GP2 : "Je suis très reconnaissant envers tout le monde chez Caterham avec qui j'ai travaillé. Nous avons eu des réunions au cours des derniers mois avec le management précédent et l'actuel. La décision de quitter Caterham est la bonne pour ma carrière. Je ne tire que du positif de ma période là-bas, où j'ai pu accumulé énormément de kilomètres en conduisant toutes leurs F1 depuis que Lotus Racing a rejoint le championnat du monde de F1 en 2010. J'ai prouvé mes compétences dans une F1, tant en essais privés que lors d'essais libres et je suis prêt pour l'étape suivante."

L'une des principales raisons de cette séparation est qu'il est largement soutenu par General Electric. Or le conglomérat américain avait rejoint Caterham en tant que sponsor lors de la signature du grand contrat de vente d'avions, motorisés par GE, entre Airbus et la compagnie aérienne de Tony Fernandes, AirAsia. Maintenant que l'homme d'affaires malaisien n'est plus aux commandes, GE n'a plus forcément d'intérêt à être représenté en F1 et en GP2. En tout cas, plus avec Caterham...

Par contre, le pilote de 22 ans ne cache pas ses ambitions et fait de l'appel du pied à l'écurie américaine en devenir, Haas Formula, qui doit faire son arrivée en 2016 : "Mon objectif est d'être en F1 et de créer de la valeur dans le sport. Nous avons une grosse opportunité devant nous de faire croitre le sport aux Etats-Unis et je pense que le timing est parfait. Je suis ravi de voir une arrivée américaine en F1, Haas Formula, qui veut rejoindre la grille de F1 en 2016."

Pour autant, Alexander Rossi sera bien dans les paddocks ce week-end en Allemagne puisqu'il a également annoncé un accord avec l'écurie Campos, comme l'explique Adrian Campos : "C'est une très belle opportunité pour nous et Alexander. Nous sommes sûrs qu'il va s'adapter très vite à la voiture et que nous allons obtenir le maximum de ce week-end. Il va remplacer Kimiya Sato, qui est actuellement en tête du championnat d'Auto GP. A cause d'un clash dans le calendrier, la décision a été prise de le laisser se concentrer sur ce championnat." Il ne reste donc "plus qu'à" trouver une solution pour le reste de la saison et au-delà.

Quant à Caterham, il a été décidé de ne pas confier ce baquet à son nouveau protégé mais à un autre Français, Tom Dillmann. Celui-ci retrouve donc un baquet en GP2, après avoir été mis sur la touche par Russian Time lorsque les nouveaux propriétaires ont pris les commandes pendant l'intersaison.

 

Alexander Rossi quitte Caterham

Publié dans Caterham, Alexander Rossi, GP2

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article