Fin de l'accord entre Renault et Caterham pour Alpine

Publié le par Matthieu Piccon

Renault et Caterham ont officialisé quelque chose qui était pressenti depuis quelques mois déjà : la fin de leur accord pour le développement commun d'une voiture de sport avec la marque Alpine. Chacun va continuer le développement de sa propre voiture.

L'accord initial avait été annoncé en grande pompe en novembre 2012. A l'époque, Carlos Tavares, qui était alors numéro 2 de Renault, avait indiqué que la marque Alpine ne pouvait renaitre qu'avec l'apport d'un autre industriel pour en assurer la viabilité économique : "Notre volonté de faire revivre Alpine dépendait de notre capacité à trouver un partenaire afin d'assurer la profitabilité économique d'une telle aventure. Depuis le début, nous avons voulu mettre l'usine de Dieppe au coeur du projet. Aujourd'hui, à travers notre partenariat avec le groupe Caterham, nous pouvons entrer dans une nouvelle phase : le design d'un véhicule qui comprendra l'essence même d'Alpine, un véhicule qui va redéfinir une nouvelle fois la passion sportive. Cela pourrait devenir une réalité dans les trois ou quatre ans."

Un an plus tard, nous avions rencontré, dans le paddock de Monza, Cyril Abiteboul, le directeur de la division F1 de Caterham, qui réaffirmait que le départ de Carlos Tavares n'aurait aucun impact sur l'avenir du projet industriel. Celui-ci était même la raison d'être de l'écurie puisqu'elle doit servir de plateforme de lancement pour le dit véhicule : "Ce qui nous relie avec Renault, au-delà d’un moteur de Formule 1, c’est un projet industriel. Le groupe Caterham a pris une participation dans une société commune avec Renault. Donc c’est quelque chose qui nous unit de manière très, très longue. Là où les contrats de moteurs en F1 sont de l’ordre d’un an ou deux, là nous travaillons sur une voiture qui doit sortir début 2016.  Nous, tout notre objectif chez Carterham, c’est de relier le plus possible la voiture de série avec la compétition et la Formule 1 en tête."

Aujourd'hui, ces belles déclarations se sont envolées puisque Caterham vient d'officialiser sa sortie du capital de la co-entreprise montée avec Renault, qui en reprend donc 100% : : "A la suite d'un accord commun entre Renault et Caterham Group, Renault a augmenté sa participation dans Société des Automobiles Alpine Caterham à 100%, à la suite de l'acquisition de la part détenue par Caterham Group. Renault va continuer le développement de sa propre Alpine qui devra être lancée en 2016, comme il était prévu initialement. Caterham Group prévoit également de poursuivre le développement de sa propre voiture de sport."

Une telle annonce ne devrait donc pas manquer d'alimenter les rumeurs de cession du groupe Caterham par Tony Fernandes, même si elles ont été officiellement démenties par l'intéressé. Mais le constructeur britannique vient de perdre l'une de ses raisons d'être et donc l'un des principaux actifs.

Quant à la marque Alpine, on peut se demander comment un projet qui nécessitait un investisseur extérieur il y a presque deux ans pourrait être désormais viable, surtout quand son principal soutien interne est parti à la concurrence...

Fin de l'accord entre Renault et Caterham pour Alpine

Publié dans Caterham, Renault, Alpine

Commenter cet article