Long Beach n'est pas près de revenir en F1

Publié le par Matthieu Piccon

Depuis des mois, Chris Pook poussait pour faire revenir la F1 dans le port californien de Long Beach. Cependant, le conseil municipal a décidé de s'engager de l'IndyCar jusqu'en 2018, ce qui repousse l'éventualité d'une course de F1 d'au moins cinq ans.

Long Beach a accueilli le Grand Prix des Etats-Unis Ouest entre 1976 et 1983 mais est devenue une épreuve récurrente en CART, puis en IndyCar dès la saison suivante. Aujourd'hui, les dirigeants locaux ont donc décider, de manière unanime, de prolonger l'aventure pour quatre saisons supplémentaires.

Cependant, ils ont tout de même laissée ouverte la porte à un transfert vers la F1 à partir de 2019 puisqu'ils ont demandé à recevoir des propositions pour établir s'il valait mieux rester en IndyCar ou privilégier un autre format.

C'est tout ce que demandait le fondateur du Grand Prix californien, qui dispose donc de quatre années supplémentaires pour démontrer la viabilité économique du projet. Dans les colonnes de l'Orange County Register, il a affirmé que son projet ne coûterait "que" 10 millions de dollars, soit nettement moins que les chiffres avancés jusqu'à là par des opposants au projet : "Nous voulons seulement avoir l'opportunité de démontrer notre point de vue, d'être écoutés. Nous souhaitons seulement qu'ils regardent ce que l'on apporte sur la table. C'est tout ce que nous demandons. Certains ont déclaré que cela allait coûter 100 millions de dollars. C'est un chiffre qui est resté gravé dans l'esprit des gens. C'est très loin du compte."

Il s'appuie alors sur les très bonnes retombées économiques qu'à le Grand Prix d'Austin sur la ville et l'Etat du Texas dans son ensemble : "Le gain fiscal net pour Austin en 2013 était de 4,9 millions de dollars et le bénéfice net pour le Texas a atteint 17,2 millions de dollars. L'intérêt de la F1 est qu'elle apporte de nouvelles ressources d'argent. La F1 attire une audience mondiale. Nous toucherions de nouveaux consommateurs."

A l'heure actuelle, il ne reste donc plus que le New Jersey comme nouvelle destination à court terme pour le Formula One Circus en Amérique du Nord, un marché essentiel qui reste toujours largement inexploité. Mais après deux reports consécutifs, cette épreuve sur les rives de New York verra-t-elle véritablement jour ?

Long Beach n'est pas près de revenir en F1

Publié dans Circuits, Long Beach, Etats-Unis

Commenter cet article